Février 2012

Rechercher

  • Toutes reproductions partielles ou intégrales sont interdites.
Février 2012

*****

Maurice c’est la nuit – St Georges Tavern 2010-2012

L’endroit est festif. Les auditeurs se déplacent de plus en plus régulièrement.  Des concerts sont souvent organisés.  Maurice c’est la nuit est au cœur de Paris la nuit.

*****

*****

Maurice c’est la nuit – St Georges Tavern 2010-2012

L’endroit est festif. Les auditeurs se déplacent de plus en plus régulièrement.  Des concerts sont souvent organisés.  Maurice c’est la nuit est au cœur de Paris la nuit.

*****

Février 2012 Il y a 19 émissions.

Résultats 1 - 19 sur 19.
  • 2012_02_07_St_Georges_Tavern

    « La machine humaine est d’une complexité infinie »

    On commence avec un petit poème signé Michel, qui est particulièrement mou (Michel, pas le poème).

    MRL n’a pas pu finir 2ème du concours de vote pour la meilleure WebRadio à cause du mode de vote qui attribue au jury la moitié des votes ! Ce qui compte au final, c’est bien que les auditeurs se soient bougés pour la radio.

    Yann nous parle du spectacle de Madonna lors du Superbowl. Le sujet ne passionne pas les foules.

    Alphé reparle alors de Sonia, internée à Lausanne et qui est intervenue dans l’émission il y a quelques jours.

    Michel, qui affirme avoir pris de la Marie-Huana (ou de la Marie-Bwana ?) insiste pour avoir l’opinion de Yann sur son poème. La conversation se poursuit mollement entre Yann et Michel, qui finit par tirer sa révérence à défaut d’autre chose.

    Cédric, 23 ans, Nangis, se joint à la conversation. « A vos décodeurs ! ». Cédric a trouvé un travail pour arrondir ses fins de mois. On parle un instant du film « Intouchables », puis du film « Thatcher » : Maurice ira le voir, il aime bien Glenn Close (et Meryl Streep). Il aime bien Thatcher aussi, donc tout devrait bien se passer. De Margaret Thatcher, on passe à Eva Joly à laquelle Yann est sensible. Mais est-elle autre chose qu'une bonne technicienne ? Pour Maurice, la « planète verte » a surtout permis aux marchands de se faire de l'argent avec des sacs en plastique.

    On parle un moment de la politique agricole commune de l'Europe, puis l'on échange quelques mots à propos d’Air France. Maurice a essayé Autolib : c’est mieux que le taxi - à Paris, les taxis c’est l’enfer ! On parle un peu du bricolage en cours chez Yann d’Avon.

    On parle brièvement de la réconciliation de Laurent Fabius et François Hollande, puis des polémiques autour de l’égalité ou non des civilisations suite aux déclarations de Claude Guéant. La réaction est vive à l’Assemblée Nationale, un endroit où les gens se comportent de façon inadmissible…

    On rappelle l’histoire d’une engueulade en Suède entre Caroline C. et Gaël de Libourne : quelle belle aventure !

    Jean, 48 ans de Paris se joint à la conversation. Il se prostitue pour 500 €, comme Yann le rappelle - Yann caresse d’ailleurs l’idée de faire de même. Jean n’est pas content, sa box ne marche plus et il en assez d’être pris pour un con - à moins qu’il le s’agisse que d’un problème de paiement de facture. Alphé quitte la conversation, il va manger. Lydie de Chantilly se joint à la conversation, elle veut des précisions sur la clientèle de Jean et sur sa pratique de ce métier qu’elle connaît bien.

    Quelques considérations sur la cuisine et la drogue pour finir et il est temps d’aller se coucher !

    Michel, 40 ans, Houplines

    Alphé, 34 ans, Santiago du Chili

    Yann, 33 ans, Avon

    Cédric, 23 ans, Nangis

    Jean, 48 ans, Paris

    Lydie, 41 ans, Chantilly

    2,00 €
  • 2012_02_03_St_Georges_Tavern

    Sébastien, 35 ans, Pontarlier

    Marlène, 43 ans, Lucerne

    Yann, 33 ans, Avon

    Alphé, 34 ans, Santiago du Chili.

    « Autant aller voir Lady Gaga et sa robe en viande plutôt que des gars avec une guitare et des auréoles sous les bras ! »

    C’est la dernière émission de la semaine !

    Sébastien commence à parler de musique et en particulier les Rolling Stones. Maurice, qui n’en est pas un grand fan, confesse sa préférence pour « Beast of Burden ». Yann n’échange pas les Stones contre Bowie.

    On enchaîne avec la cuisine : ce soir, ce sera saucisse-lentilles. Il est également temps de prévoir le week-end avec de la mécanique au programme pour Maurice. Marlène nous décrit les « chaussettes au vinaigre », un remède imparable contre la fièvre. Yann n’est pas convaincu, il préfère prendre des cachetons.

    Un peu de littérature ensuite : Maurice nous parle des romans policiers d’Henning Mankell, un écrivain suédois, et de son héros, le commissaire Wallander. On parle des adaptations filmées : est-ce intéressant de voir les adaptations filmées d’un livre ou est-il préférable de garder son propre imaginaire ?

    Sébastien aimerait que l’émission dure 4 heures pour accompagner toute sa matinée en podcast. Sébastien vote pour MRL sur les webradios, ce qui permet de faire un peu de gymnastique arithmétique au passage. La conclusion en est que MRL n’est pas en pole position, même si les décomptes divergent.

    L’adoption, est-ce bien ? Oui mais il faudrait pouvoir changer d’enfant régulièrement pour éviter de se les cogner quand ils sont pénibles. Mise en pratique avec les deux enfants de Marlène : Marlène est dans le provisoire depuis 5 ans en matière de logement. Pas pratique ! Maurice prône le nomadisme : emporter sa baraque à la mer ou à la montagne, ça c’est fabuleux !

    On passe aux sports extrêmes : rien ne vaut la brêle selon Maurice, à part la voltige en avion.

    En cuisine, il s’agit de convaincre Yann d’acheter un peu de vin blanc pour la cuisine - et pas du picrate, attention ! Tout ça pour éviter d’acheter de la sauce Madère en supermarché, vu que cela engendre des disputes urbaines.

    Maurice nous présente Margot, qui fête l’anniversaire d’un ami. Le programme de la soirée inclut avec un peu de biture visiblement. Pendant ce temps Mallaury Nataf est sur le trottoir et tape à la porte du Parisien. Maurice nous raconte un de ses rêves récents : il organisait dans une ruelle un casting pour trouver une présentatrice. Chaque fois qu’une des filles prenait la parole, l’écho rendait son texte inaudible.

    On continue avec la bagarre de rue de Yann d’Avon (toujours à cause de la sauce Madère). Enfin une quasi-bagarre. « Je ne sais pas ce qui ma retenu », se demande l’Avonnais … Mais Yann est reparti avec son caddie.

    Maurice regarde des photos de filles nichons à l’air, tandis que Sébastien tente de construire une argumentation sur le vin du Jura. Forcément, c’est plus compliqué

    Sébastien monte à Paris pour les vacances de février, avec sa copine. Amènera-t-il des photos de sa copine à poil, remises en mains propres ? En fait, Sébastien pensait plutôt à un colis de spécialités locales, accompagnées de la recette originale de la quiche lorraine ?

    Maurice propose un bon réflexe en cuisine : toujours acheter un peu plus de nourriture, pour pouvoir en congeler. Une autre solution est de faire des sandwiches simples.

    Alphé, 34 ans, de Santiago du Chili au Chili, se joint à la conversation. Il veut parler de Linux et vanter les mérites d’une déclinaison d’Ubuntu en moins chiant. Maurice rappelle qu’Ubuntu c’est gonflant, tant pis pour Linux Mint donc. On parle un temps de Windows 8 qui arrive bientôt.

    Si Maurice pouvait faire une chose, une seule, pour Marlène, que demanderait Marlène ? On ne le saura probablement jamais, le silence se fait. « Me libérer », propose Marlène. Mais de quoi ?

    Madonna ayant 52 ans, a-t-elle des jambes de vieille dans son nouveau clip ? Yann prend fermement la défense de Madonna mais tout cela ne manquait-il pas de souffle ? Quant à Prince, a-t-il marqué plus la musique que Jackson et Madonna ? Aucune mesure entre Madonna et les deux autres selon Maurice. Quant à en ce moment, « il n’y a rien, parce qu’il y en a trop ». Quant aux concerts, autant aller voir Lady Gaga et sa robe en viande plutôt que des gars avec une guitare et des auréoles sous les bras. L’important c’est donc d’en avoir plein la gueule, comme avec Gogol 1er dans les années 80.

    Sur ce, on va se coucher ou bien ?

    2,00 €
  • 2012_02_02_St_Georges_Tavern

    « Tu me fais chier avec tes rouleaux ! »

    On commence sur les chapeaux de roue avec Michel qui propose un débat sur la TVA : pourquoi est-ce bien quand Sarkozy l’augmente et pas quand c’est Chirac ? Yann parle ensuite de la vague de froid et d’une taxe sur les cultes religieux en Allemagne. Rock’n’Roll.

    Maurice s’énerve-t-il souvent ? On se souvient avec émotion de Charlotte, ou bien Sarah, de SOS Racisme, à Solidays.

    Sonia, 38 ans, Lausanne, s’est isolée dans les toilettes d’un hôpital psychiatrique pour pouvoir parler dans l’émission. Elle est en HP depuis 3 mois : s’ensuit une plongée oppressante dans l’enfer de l’HP. Pourquoi est-elle là ? Elle nous raconte une série d’épisodes infernaux. Elle a peur des hommes, a des idées noires, forcément, et après un parcours psychiatrique de long terme, se sent plus mal qu’en entrant.

    Michel pourrait aller la sauver mais le fera-t-il ? Peut-être, à cheval sur son Atarax, une fidèle monture ! Michel, au passage, est-il dingue ? Il retourne la question à Maurice. En se basant sur l'exemple de Jean-Luc, il rappelle que Maurice est parfois méchant. Un peu d’anatomie ensuite : Maurice tente une tentative d’identification de ce que pourraient être « les rouleaux » dans le corps humain. Michel clôt le débat : « Tu me fais chier avec tes rouleaux ».

    D'autres dingues échangent sur le chat, avec un concours de pseudos débiles. On rappelle au passage que les dingues de Maurice Radio Libre sont de vrais dingues, à la différence d'autres radios.

    Un rapide encart politique : existe-t-il un accord entre Maurice et l'UMP ? Michel pose la question. Yann estime que Marine Le Pen essaie de nous enfumer en jouant la carte de la diversité pour effacer l’image de racisme. Il est surtout certain que Marine Le Pen aura sans problèmes ses 500 signatures pour pouvoir se présenter à l'élection présidentielle.

    Maintenant, tout le monde a accès à Internet et peut y trouver de l'information. Cela se répercute sur le travail des journalistes qui doivent trouver des histoires à raconter.

    Michel se fait raccrocher, tandis que l’on devise sur Toyota et Peugeot. Faut-il plutôt avoir peur que Toyota entraîne Peugeot dans sa chute éventuelle ou bien plutôt avoir peur du FN ?

    Sans transition, on passe à la partouze, parce qu’on sait vivre dans les hôpitaux psychiatriques. Que se passe-t-il lorsque la soirée bascule, plutôt que durant une partouze dûment organisée en amont ?

    Cédric se joint à la fête car il trouve le sujet « sympathique » - on parle de cul et pas de psychiatrie. Ce qui l’intéresse, c’est une soirée multi-partenaires ou en tout cas de trouver des filles « ouvertes ». C’est l’occasion de rappeler qu’à Paris, on peut facilement faire des rencontres ! Il faut simplement s’organiser pour bouger.

    C’est l’heure du couvre-feu à l’hôpital, on dit au revoir à Sonia.

    Alphé, 34 ans de Santiago du Chili au Chili, vient pour parler d’un malheur. Il s’est retrouvé enfermé dans son jardin et a dû passer 45 minutes à crocheter une fenêtre avec un cintre.

    On parle un instant de sexe, puis sans transition, on discute des mérites comparés de la sodomie et de la constipation.

    David, 40 ans, d’Arles se joint à la conversation. On parle du classement des webradios que MRL mène pour l’instant, du moins dans l’une des listes. Mais globalement personne n’y comprend rien. « La vie est compliquée ».

    On termine avec une petite descente en luge avant de clore le bal pour ce soir.

    Participants :

    Michel, 40 ans, Houplines

    Yann, 33 ans, Avon

    Sonia, 38 ans, Lausanne

    Cédric, 33 ans, Montrouge

    Alphé, 34 ans, Santiago du Chili

    David, 40 ans, d’Arles

    2,00 €
  • 2012-02-29 - St Georges Tavern

    « Quand on est dans le noir, les objets on ne les voit pas » 

    Mercredi 29 Février 2012 - Trente-quatrième émission de l'année. 

    De passage à Memphis, Tennessee, la ville d’Elvis Presley, Maurice n’est pas allé et n’ira pas visiter la maison du King. Au risque de décevoir Lydie. Alors, qu’est allé visiter Maurice à Memphis ? 

    Alphée, 34 ans, de Santiago, Caroline, 46 ans, de Maison-Alfort et Lydie, 41 ans, de Chantilly, sont persuadés que Maurice est allé visiter le Sun studio. Pierre-Marie, 38 ans, de Bordeaux, a toute suite trouvé : notre meilleur ami est allé visiter la Gibson factory dans laquelle on fabrique à la main une cinquantaine d’exemplaires par jour de la guitare la plus mythique de l’histoire du rock and roll !

     

    Dans cette ville pauvre et triste aux habitants peu vivaces, Maurice attend la fin de l’émission pour filer à Nashville, capitale de la country. Son voyage est pour lui un dépaysement à bien des égards, puisque dans sa voiture il écoute beaucoup de rap à la radio.

     

    Selon Yann, 33 ans, d’Avon, les voyages dans le temps n’existeront jamais, puisque personne n’est encore venu du futur pour nous emmerder. Par contre, il croit à la matière, à l’antimatière, et même à la lumière noire (vous savez, celle qu’il y a dans les boîtes de nuit ?). 

    Caroline a vécu des choses bizarres après la disparition d’un proche, comme le téléphone qui sonne avec personne au bout du fil quand on décroche et c’est clair qu’on n’utilise pas la totalité de notre cerveau. 

    Par contre, si vous non plus vous n’utilisez pas la totalité de votre cerveau, vous pouvez tout de même utiliser votre compte Paypal pour faire un don à Maurice radio libre, car c’est le moment de casquer. 

    Yann explique à Lydie le principe de la sodomie. Elle connaît déjà parce qu’il y a trois ans, le dimanche après-midi c’était sodomie. Ça n’a rien à voir, mais aujourd’hui elle projette de faire suivre à sa fille une formation rémunérée. 

    Quel drame s’est-il passé à Memphis ? Quel est le moment-clé où Lydie a basculé dans la toxicomanie ? Sa mère se prénomme-t-elle Germaine ? Comment parler de la drogue aux adolescents et particulièrement aux filles ? De quel objet au demeurant fort pratique Maurice ne se sert-il pas ? Vous le saurez en écoutant ce nouvel épisode de MAURICE C’EST LA NUIT. 

    2,00 €
  • 2012-02-28 - St Georges Tavern

    "Je voudrais que tu me dises - si tu te souviens - le moment où tu as basculé."

      

    Mardi 28 février 2012 - Trente-neuvième émission de l’année.

      

    Maurice a quitté La Nouvelle Orléans. Non sans mal ! Notre amateur de baguettes préféré a trouvé là-bas un univers et une ambiance qui n’ont pas d’égal. Même la Grande Pomme peut aller se rhabiller ! Des Zikos qui se produisent sur scène et vont jusqu’au bout de la nuit, des guitares qui s’échangent avec le public pour partir encore plus loin dans un univers musical débridé. Maurice en a pris plein la vue et les oreilles. Sur la route 55, en direction de Memphis, il revient sur cette expérience.

      

    L’émission débute avec Anne, 36 ans, d’Issy les Moulineaux et l’indécrottable Yann, 33 ans, d’Avon. Anne appelle mais avoue trouver difficile de parler sans voir la personne. C'est comme si on parlait dans le Vide... Opportun et peu enclin à rester dans la cuisine, Yann, qui sait, rappelle à Maurice les circonstances de sa rencontre avec Anne. Yann, qui anticipe, remercie Maurice pour son cadeau d’un Of impromptu. Yann, qui s’intéresse, propose une solution pour en finir avec le Nucléaire. Qui aurait pu soupçonner tant de facettes chez ce personnage récurrent de notre feuilleton favori ? 

    Mais soudain, le masque tombe. Lydie, 41 ans de Chantilly est en ligne et s’intéresse aux projets de Maurice à Memphis. Contre toute attente, Maurice lui promet alors de penser à elle s’il se rend à Graceland. C’est alors un Yann dépité qui intervient et agresse verbalement l’auditrice. 

    Point de bascule : 21h19, heure française. Elément déclencheur : Elvis. 

    Maurice raconte en détail sa dernière nuit à La Nouvelle Orléans. Le contraste est saisissant pour Lydie qui a vu les photos de laHome Page du site de Maurice… Comment un pays qui semble tellement en avance et ouvert peut-il être aussi réactionnaire ? 

    Les débats sont ouverts. 

    Maurice a-t-il dit à Anne qu’elle n’était pas Belle ? Mal gaulée ? Les deux ? Comment, en un seul appel, le CAA peut-il faire exploser le standard ? Yann sera-t-il noyé par ce flot d’auditeurs et d’auditrices actifs ? Qu’est-ce que Lydie peut bien avoir à raconter qui intéresse tant Maurice ? 

     

    Tu le sauras en écoutant ce nouvel épisode de Maurice, C’est la Nuit ! 

    2,00 €
  • 2012-02-27 - St Georges Tavern

    Jesus is waiting for you.

     

    Lundi 27 février 2012. Trente-huitième émission de l’année.

      

    Dans cet épisode Maurice est toujours aux Etats Unis, mais où se cache-t-il ? C’est aux auditeurs de trouver la réponse. Dix personnes se succèdent à l’antenne pour faire tenter de dénicher l’endroit où se trouve Maurice. Los Angeles, New York, Daytona Beach, San Francisco, Portland, Key Largo, Miami et même Fontainebleau sont autant de solutions proposées.Curieusement c’est Alain de Bastia avec Fontainebleau qui est le plus proche. Car si cette ville du 77 est aussi un quartier de Miami, c’est à La Nouvelle Orléans, un des coins les plus francophones des USA, que se trouve Maurice depuis ce week-end. Ce dernier, en compagnie de Patricia de Saint Malo, va évoquer sa rencontre avec cette ville qu’il n’aurait jamais eu l’idée de visiter s’il ne s’en était pas trouvé si proche depuis Miami. 

    La première chose qui vient à l’esprit de Maurice c’est le choc qu’il a reçu en vadrouillant un peu dans la Nouvelle Orléans. Il pensait trouver une ville morne, triste, un peu éteinte depuis Katrina, et c’est un endroit très vivant, festif qu’il a trouvé à son arrivée. Pour Maurice on s’amuse 100 fois plus à La Nouvelle Orléans qu’à New York, là bas c’est la fête de la Musique permanente. Le dépaysement est total, d’autant plus qu’on ne retrouve pas les enseignes commerçantes qui ont envahi nos capitales. 

    Maurice, toujours prêt à toutes les expériences culinaires, s’est arrêté sur la route dans un petit restau perdu. L’endroit était peuplé de géants qui mangeaient tous la même chose. Maurice a commandé le même plat sans savoir ce qu’il y avait dedans. C’était excellent, mais la composition restera à jamais un mystère. Plus tard Maurice évoquera, avec un certain dégoût, une spécialité de la cuisine cajun, les cacahuètes bouilles. Comment dire… ça lui rappelle bien un truc, mais pour ne pas froisser les amateurs de boutargue il n’en dira pas plus. 

    Patricia propose à Maurice de décaler la diffusion de l’émission afin qu’il puisse nous faire vivre les soirées de la Nouvelle Orléans qui ont l’air décidément d’avoir emballé Maurice, d’autant plus qu’il a prévu d’en remettre une couche la nuit suivante. 

    Yann d’Avon nous ramène en France et vient parler des Césars. Omar Sy, prononcé à l’américaine (sans doute pour rester dans l’ambiance de l’émission), a-t-il remporté le César du Meilleur Acteur parce qu’il a du talent ou parce qu’il est noir ? Patricia pense, peut être naïvement à son goût, qu’il l’a eu parce qu’il le méritait. Maurice pense que la performance de François Cluzet dans Intouchables est plus intéressante que celle d’Omar Sy. On en vient donc à parler de la sous représentation de la diversité dans les médias. 

    Le dernier débat de la soirée porte sur le pourquoi des voyages. Yann n’a absolument pas envie de découvrir le monde parce qu’il n’est pas blasé de son décor quotidien. Pour lui rencontrer des inconnus vivant loin de chez lui n’a aucun intérêt. Maurice pense au contraire que le fait de voir autre chose, de découvrir d’autres modes de vie, est indispensable au développement de l’être humain. Nous avons beaucoup à apprendre des autres, de savoir ce que nous représentons à leurs yeux pour pouvoir nous adapter à la marche du monde. 

    Dans quel quartier de la Nouvelle Orléans Maurice se trouve-t-il ? A quoi servent les seringues dans les boîtes de rap ? Avec quelle bagnole se promène Maurice ? Et que viennent faire des dés en argent dans notre feuilleton ? Vous le saurez en écoutant ce nouvel épisode de Maurice C’Est La Nuit. 

    2,00 €
  • 2012-02-24 - St Georges Tavern

    The Cosmopolitan French Touch

      

    Vendredi 24 Février 2012 - Trente-septième émission de l’année.

      

    Comme annoncé sur la Home Page de www.mauriceradiolibre.com, Maurice est en direct des locaux de l’Alliance Française de Miami. Ce soir, il nous offre une émission cosmopolite où les nombreux intervenants échangent en français. Sur le français.

    Grâce à une équipe locale et motivée, l'émission atteindra de bout en bout l’Hexagone. Belle prouesse technique qui clôture cette semaine placée sous le soleil et la calor de Floride.

      

    Mais pour débuter l'émission, on se dit vous.

      

    Maurice est accueilli par les deux principaux membres du Conseil d’Administration* : Jean-François Chénin, délégué général, directeur de l’Alliance française South Florida et Muriel Piquet Viaux, déléguée générale adjointe en charge des affaires pédagogiques, éducatives et culturelles. Vouvoiement de rigueur.

      

    L’histoire de l’Alliance Française aux USA remonte à 1894. L’agence de Miami y est la 4ème en importance. Récemment, la direction générale s'est déplacée en Floride, elle gère 114 Alliances réparties sur le sol américain. Objectif : promouvoir la langue française dans le monde entier au travers d’actions et de projets culturels qui dépassent la simple pédagogie.

      

    En ligne, Anne, 36 ans d’Issy les Moulineaux, qui a travaillé pour l’Alliance Française de Bolivie ; Patricia, 40 ans de Saint-Malo, branchée « pédagogie » et « produits » et Michel, de la Team 6ème Avenue, venu rappeler un défi à Maurice.

      

    Nous faisons ensuite connaissance avec Alice Brunot. Déléguée adjointe aux affaires culturelles de l'Alliance Française, elle a actionné la machine pour que l’Emission puisse s'installer ici. Son dynamisme et son engouement ouvrent la seconde partie de l'émission. Le ton devient alors cosmopolite avec des interventions de professeurs, lycéens et étudiants de l’Alliance Française. Les échanges s'animent. Chacun se présente, partage ses expériences et donne sa vision sous la houlette de Maurice qui semble bluffé par cet attrait pour notre petit pays. Toujours est-il qu’en fin d’émission, notre meilleur ami se surprend à vouloir s’inscrire aux cours de l’Alliance Française....

      

    Qu’est-ce qui peut bien le motiver ainsi ? Qu'ont à dire ces intervenants qui mérite que l'on s'y attarde ? Le doublon arrivera-t-il à se glisser parmi ces personnes avec de vraies choses à dire ? Et qui se cache derrière la technique ce soir ? Tu le découvriras en écoutant cet épisode de MAURICE C’EST LA NUIT.

      

    2,00 €
  • 2012-02-22 - St Georges Tavern

    Mercredi 22 Février 2012 - Trente-cinquième émission de l’année. 

    Après l’archipel des Keys, Maurice visite Palm Beach, au nord de Miami, où la vie est moins difficile et compliquée que chez nous pour ceux qui ont une belle voiture, et où le litre de carburant est vendu l’équivalent de 60 centimes d’euro. 

    Siham, 26 ans, appelle par curiosité, car elle vient d’apprendre que Maurice n’est pas en France et trouve que la photo de Key Largo sur sont site internet est jolie. Elle a quitté la région parisienne pour aller chercher du travail à Nevers – charmante bourgade bourguignonne sans travail pour ceux qui en cherchent –, parce que le coût du logement y est tout de même très peu élevé et qu’on s’y sent souvent seul comme un dimanche à Paris. 

    Quant à Dom, 39 ans, il a quitté Los Angeles pour habiter à Portland où il pleut beaucoup (Portland, c’est la Bretagne des USA, il y pleut plusieurs fois par jour) et il conseille Alphée, 34 ans, de Santiago : pour être sûr de rendre les filles heureuses il vaut mieux ne pas leur parler des universités chilienne.

     

    S’il y en a un qui sait comment parler aux filles, c’est bien François, 34 ans, heureux propriétaire d’une Yamaha 600 FZR de 1992 qu’il ne conduit pas encore faute de permis. 

    Il cesse tout activité pour annoncer à Siham qu’il connaît bien Nevers où il est né et l’invite à passer le week-end chez lui, près d’Annecy où elle aura plus de chances de trouver un job. Et pour délivrer à Siham la teneur de son invitation, François annonce la couleur : sur le chat, on l’appelle “Jean-Pierre Gros Manche”. 

    Comment passer gratuitement l’examen du code de la route ? Des vestiges de la ségrégation raciales persistent-ils aux États-Unis ? Combien d’enfants Siham a-t-elle ? Alors ? Jean-Pierre a-t-il un gros manche ? Vous le saurez en écoutant ce nouvel épisode de MAURICE C’EST LA NUIT. 

    2,00 €
  • 2012-02-17 - St Georges Tavern

    Vendredi 17 Février 2012  - Trente-deuxième émission de l'année.

     

    Alors que nous n’avions plus de nouvelles de notre meilleur ami depuis deux soirs, nous apprenons qu’il est en voyage, mais où ? Maurice offrira un chocolat chaud à celui qui trouvera cette ville gorgée de soleil dans laquelle il a fait "ami-ami" avec la passagère d’un bus au sortir de l’aéroport.

    Julien, 30 ans, de Nantes, qui n’a pas compris que l’on jouait pour remporter le chocolat chaud, vient nous parler de ses problèmes persos : il aurait voulu toucher des dommages et intérêts, mais il préfère ne pas donner son adresse à un inconnu, un Turc qui lui a éclaté la tronche avant de se faire choper par la police grâce à des technologies dignes d’un épisode des "Experts de Miami".

    Cédric, 23 ans, de Nangis, Alphée, 34 ans, de Santiago, Alexandra, 39 ans, du Kremlin-Bicêtre et Olivier, 28 ans, de Paris appellent pour donner leurs réponses au jeu, mais il ne pouvaient pas trouver la bonne réponse, puisque c’est moi qui l’avais, la bonne réponse.

    Je téléphone pour la donner, ce qui me vaut la joie de tailler le bout de gras avec Alphée et Intisssaaaarrrrre, 17 ans, de Châtenay-Malabry. Intissare quand elle est en crise, telle la petite fille dans "L’Exorciste", fait allègrement voltiger les kilos de pâtes, les baguettes de pain et les paquets de gâteaux, au grand dam de sa maman.

    Au Sénégal, c’est plutôt "Le Retour de la Momie", avec un président Wade qui disait qu’il ne "marcherait pas sur les cadavres pour arriver au pouvoir" avant de se faire élire en 2000, qui se dédit aujourd’hui et marche sur les dépouilles de ses opposants pour y rester, comme de nombreux dictateurs africains avant lui.

    Si Yann, 33 ans, ne ressent pas l’envie de voyager c’est parce qu’il ne s’ennuie jamais, puisque il n’y a jamais de routine dans sa vie trépidante à Avon (moins de 15 000 habitants). De plus, il voit tout, il sait tout. La preuve en est que cet avatar de Madame Irma le savait très bien, lui, que Maurice était parti en voyage.

    Mais quel est donc le secret d’Intissare pour bâfrer sans pour autant être dotée de grosses fesses grasses ? Va-t-on parvenir à la faire pleurer ? D’où Maurice nous livre-t-il son émission ? Des Antilles ? De la Tunisie ? De l’Inde ? De la Thaïlande ? Du Brésil ? De la Nouvelle-Calédonie ? Du Cambodge ? Du Chili avec Alphée ? Ou bien de Chantilly avec Lydie ? Vous le saurez en écoutant ce nouvel épisode de MAURICE C’EST LA NUIT.

    2,00 €
  • 2012-02-14 - St Georges Tavern

    Tu sniffes du plâtre !

     

    Mardi 14 février 2012. Trente et unième émission de l’année.

     

    Dans cet épisode c’est d’abord Michel d’Houplines qui occupe le terrain. Saint Valentin oblige, nous avons droit à un nouveau poème de sa composition. Déclamés de sa voix enjouée et chaleureuse les quatrains font un four total. Maurice trouve ça extrêmement mauvais et comme beaucoup d’entre nous il n’a rien compris à ce que Michel voulait dire au travers de ce poème. Michel va le retravailler et nous livrer la version définitive mardi prochain. On a hâte.

    Michel, plus Charles que Baudelaire, laisse enfin des auditeurs accéder à l’antenne. Bien sûr les deux qui patientaient dans l’ombre étaient Alphé de Santiago et Yann d’Avon. Michel voudrait que Yann soit favorisé à l’antenne car il a le cœur gros. Yann nous parle de ses plaques de plâtre pour son faux plafond. Ce soir les intervenants sont au top.

    Alphé va-t-il remonter le niveau ? Il veut parler de Poutine mais Maurice recentre le débat sur la Saint Valentin. Les célibataires que sont censés être Alphé, Yann et Michel se sentent-ils exclus de la société aujourd’hui ? Alphé a prévu ce soir quelque chose avec une demoiselle dans Santiago. Michel pense qu’Alphé bluffe mais se rétracte aussitôt car c’est bien connu, au Chili, il est plus facile d’avoir des rapports plus étroits avec les filles. Michel a appris ça lors de ses nombreux voyages en Espagne et en Argentine. Yann ne fêtant déjà ni les anniversaires ni Noël, n’a aucune considération pour la Saint Valentin. Quant à Michel… sa définition du célibataire est confuse, absconse et avec de faux morceaux d’anglais à l’intérieur. Michel ne se sent pas célibataire car il vit avec sa mère.

    Alors les élections, on fait quoi ? Michel nous sort une nouvelle théorie fumeuse (pourtant Marie Ouana n’a pas l’air d’être dans le coin), et Yann veut plus d’égalité entre les citoyens (droit des homos, justice, accès au soin…). Mais à cette utopie s’oppose la nature humaine qui fait que l’on veut toujours contourner les règles et gratter toujours un peu plus, et ce que l’on soit ministre ou employé de la Poste.

    Ah enfin des filles en cette soirée du 14 février. C’est d’abord Lydie de Chantilly qui vient déclarer sa flamme à Maurice puis Céline de Paris qui vient remettre le trophée du Valentin en Chef au Sorcier des Ondes.

    Jérôme de Billy Montigny débarque à la Saint George Tavern pour poser deux trois questions à Alphé, ce qui a le don de vexer un poil Yann. Jérôme veut parler des élections, mais on en vient à parler de Kamini puis de l’industrie du disque. Jérôme veut savoir pourquoi Alphé ne lui répond plus sur le chat. Très simple, Alphé l’ignore. Maurice salue cette initiative.

    La disparition d’une baguette dans le studio de Maurice ramène la musique et son business au centre des débats. Puis c’est le retour des filles. D’abord Alexandra du Kremlin-Bicêtre qui vient embrasser Maurice avant qu’elle ne s’endorme, puis Louisa de Caen qui l’aime en russe.

    Comment Maurice s’est-il fait un jour piéger par un pote à 5 heures du matin ? Maurice va-t-il recevoir un rappeur dans son émission ? Et quelle est la dernière fille venue souhaiter une bonne Saint Valentin à Maurice ? Vous le saurez en écoutant ce nouvel épisode de Maurice C’Est La Nuit.

    2,00 €
  • 2012-02-13 - St Georges Tavern

    C’est un complot ou quoi ?

     

    Lundi 13 février 2012. Trentième émission de l’année.

     

    Dans cet épisode on retrouve Alphé de Santiago , Michel d’Houplines, tous les deux faisant le pied de grue devant la porte de la Saint George Tavern depuis plus de vingt minutes, ainsi qu’Alexandre de Cachan et Whitney Houston qui sera le fil rouge de cet épisode. Je ne sais pas ce qu’on a fait pour mériter ça, mais on démarre la semaine avec un nouveau poème de Michel. Bienvenue au club des Dépressifs.

    Alexandre est originaire de la Réunion et revient sur la visite de Marine Le Pen dans son île natale. Il s’inquiète de la montée du Front National là bas et fait un pari avec Maurice sur le score du FN à la présidentielle. La barre est fixée à 7 %, l’enjeu une bouteille de rhum (à consommer avec modération, vous connaissez la chanson).

    Michel est un artiste intègre et ne supporte pas la suspicion de plagiat qu’émet Maurice à son encontre. L’Empailleur d’Houplines se lance dans le commentaire composé de son œuvre, et admet du bout des lèvres une légère inspiration racinienne. Michel se sent pousser des ailes et se pense tout à fait légitime dans la poésie car il a une grande expérience sentimentale et une grande intelligence. Maurice n’en est pas convaincu. Il n’y a pas que lui.

    Samuel de Belfort vient de redécouvrir l’existence de Maurice, il ne l’avait pas entendu depuis 15 ans et il est très content. Samuel est très rock and roll mais depuis qu’il a rencontré une fille, il veut rentrer à la SNCF. AC DC a bien chanté Rock And Roll Train, il doit certainement y avoir une raison non ?

    Michel le poète est un grand spécialiste des relations humaines. Le sexe n’est pas une finalité en soi pour lui, le fait de ne plus bander depuis des années lui permet de penser autrement. Il se sent beaucoup plus puissant depuis qu’il est impuissant. En tout cas, ça ne le rend pas plus cohérent, mais bon c’est Michel. Il essaie de comprendre le fonctionnement relationnel de Maurice : avoir plusieurs gonzesses en même temps pour l’hiver ça le dépasse.

    Après avoir été interpellé par Maurice, Lauri de Tokyo débarque à l’antenne. Non il ne veut pas envoyer la photo de sa femme, et non son mariage n’avait pas pour objectif d’avoir un prolongement de visa au Japon. Comme souvent lorsqu’un expatrié appelle, on parle du pays en question, en l’occurrence de Fukushima, des économies d’énergies, puis des hôtels capsules.

    Là aussi il a suffi d’évoquer le nom de Yann d’Avon pour que celui-ci apparaisse tel Beetlejuice. Et voilà que notre spécialiste de la dispute se chicore un bon moment avec Lauri. Alphé continue sa carrière d’arbitre international, mais n’hésite pas à balancer quelques piques à Yann en loucedé. Yann est finalement désarçonné et agacé par le fait que, dans le fond, Lauri lui trouve quelques qualités et n’est pas sans éprouver pour lui une certaine sympathie.

    La soirée se termine sur une note un peu plus romantique, Saint Valentin approchant oblige. Enfin romantique à la Maurice, c'est-à-dire slow, silences et roulage de pelles avec une inconnue.

    Maurice a-t-il déjà animé une émission sous l’emprise de l’alcool ? Dans quel état extrême s’est-il retrouvé derrière un micro ? Vous le saurez en écoutant ce nouvel épisode de Maurice C’Est La Nuit.

    2,00 €
  • 2012-02-10 - St Georges Tavern

    Vendredi 10 Février 2012  - VIngt-neuvième émission de l'année.

    Que serait le monde sans les rêves des hommes ?

    Le Sénégal se prépare à élire son Président d’ici peu. Robert, 44 ans, de Toulouse, rêve que Wade parte sans faire d’histoires, ce qui ne semble pas se présager.

    En France, nous pouvons être fiers, nous avons vendu aux Indiens l’équivalent aéronautique de la Peugeot 404 : le Rafale, et ça c’est du concret.

    Bon, enfin, ne nous emballons pas, le Rafale ne sera pas fabriqué chez nous, nous on leur donne juste les plans et après ils se démerdent.

    Pour Alphée, 34 ans, de Santiago, quartier de la Florida, cette délocalisation est le rêve d’un monde dans lequel nous déléguons aux Indiens les tâches ingrates : la chaîne de production et la maintenance des avions Dassault, tout comme nous déléguons aux Marocains la fabrication de nos voitures Renault.

    Alphée, son rêve de gosse, il le réalise bel et bien : finir sa vie au Chili, subjugué par les beaux paysages andins et achetant des poêles Tefal.

    Regardez Yann, 33 ans, d’Avon. Lui, il fait le rêve casanier d’un monde plein de technologies domotiques dans lequel nous ne bougerons plus de notre canap’, monde dans lequel nous ne voyagerons plus jusqu’aux Andes chiliennes pour être subjugués par les paysages, les beaux graphismes des nouvelles consoles de jeux branchées sur la télé du salon faisant largement l’affaire.

    Une fois que Yann sera coupé dans son élan par la batterie de son téléphone, Fabrice, 24 ans, de Paris, va-t-il décrocher le sien pour accabler Alphée ? Qui ce dernier est-il prêt à accueillir dans sa villa 4 chambres ? Ma Sénégalaise préférée va-t-elle appeler son meilleur ami pour évoquer son job et projeter de se faire une bouffe avec lui ? Vous le saurez en écoutant ce nouvel épisode de MAURICE C’EST LA NUIT.

    N. B. : Je profite de cette tribune qui m’est généreusement offerte par le CAA, pour préciser que J’AI gonflé le pneu de la poussette avec une pompe équipée d’un manomètre (voir photo 1), mais que si la chambre a éclatée c’est parce qu’elle a été vraisemblament mal montée par le fabricant. Elle a éclatée toute seule 10 minutes après le gonflage et sur la photo 2 on peut voir que l’éclatement de cette chambre suit la courbe de la jante en alu, comme si elle avait été coincée entre la jante et le pneu.

    2,00 €
  • 2012-02-09 - St Georges Tavern

    Jeudi 9 Février 2012  - VIngt-huitième émission de l'année.

    Ça râle sec dans les chaumières contre ceux qui viennent chaque jour pour DÉTRUIRE l’émission. Tiens, justement, trois auditeurs patientent au standard depuis 26 minutes : Alphé, 34 ans, de Santiago, Yann, 33 ans, d’Avon et, les ennuis n’arrivant jamais seuls, Michel, 41 ans, d’Houplines.

    Maurice tente d’exprimer ses propres interrogations sur la guerre civile en Syrie, mais il se rend vite compte que face à son propos ses interlocuteurs sont déroutés – un peu comme trois dindons en présence d’un couteau –, et qu’il aurait peut-être mieux fait de parler à ces “idiots du village” d’un sujet plus terre à terre, comme par exemple du prix des péages d’autoroute.

    Yann va installer dans sa chambre un écran de télé au nom ridicule. Michel aimerait bien acheter un écran de télé comme Yann, mais il ne pourrait pas car lui et sa mère n’en ont pas les moyens. Michel, dit "le gay pas marrant", n'a plus envie de vivre et a besoin de tendresse et d'affection, tandis que Maurice, moins sentimental, aurait plutôt besoin d'une bonne cinquantaine de BTR en inox.

    Oui, Michel pleure beaucoup, alors que Yann ne pleure que quand on le traite "d'idiot du village”. Alphé, lui, il est triste pour Éric Woerth car il trouve dommage qu’on l'ait mis en examen avec tant d’acharnement.

    Lydie, 41 ans, de Chantilly venue prendre des nouvelles de la poule de Maurice tombe sous le charme de la voix de Pascal fraîchement débarqué du Cotentin pour rendre visite à Maurice dans son studio. Mélodie, 21 ans, du Perreux, appelle pour se vider la tête en attendant de recevoir par la Poste le résultat de son examen au permis de conduire, quand la fine équipe du CAA fait sont entrée dans le studio.

    Quelle histoire abracadabrantesque Olivier, 28 ans, de Paris, est-il allé inventer pour offrir des fleurs à la réalisatrice de l’émission sans en avoir l’air ?

    Quelle auditrice habituellement fort réservée Maurice a-t-il attirée derrière son nouveau pupître digne d’un candidat à la Présidence pour ne plus la lâcher ?

    Et quelle est la fonction de cet étrange pupitre ? Vous le saurez en écoutant ce nouvel épisode de MAURICE C’EST LA NUIT.

    2,00 €
  • 2012-02-08 - St Georges Tavern

    Cot cot cot cot cot !

     

    Mercredi 8 février 2012. Vingt-septième émission de l’année.

     

    Dans cet épisode Michel d’Houplines et Alphé de Santiago ouvrent le bal. Michel, sûrement encore sous l’effet de Marie Ouana, une sorcière locale, veut enclencher un débat politique, notamment sur la droite et notre Président. Michel voudrait que Sarkozy ouvre son cœur. Rien que ça.

    Soudain un évènement complètement inattendu surgit dans notre feuilleton préféré. Si parfois des dindes sont venues à l’antenne, c’est cette fois une poule qui fait irruption dans le studio. Le gallinacé est accompagné de sa maman et de sa tante adoptives qui caquettent sur de la dance musique. Mais dîtes moi, dîtes moi, on les connaît bien ces deux là : ce sont SVP et La Sétoise ! Elles sont venues avec le sachet de graines  afin que Maurice puisse nourrir la bête. Marceline, c’est le nom de la poule, devient la star d’un soir et l’objet de toutes les attentions dans le studio, même si celle-ci a l’air de se désintéresser totalement de Maurice. Quel caractère de cabot, et pour une poule c’est pas banal.



    Michel, jaloux du succès de Marceline auprès de Maurice, se sent mal aimé et pense que ce dernier est un agent caché de l’UMP ou un agent secret. Il est grand temps pour l’Empailleur d’Houplines d’aller se coucher.

    Finalement le contact s’établit entre Maurice et Marceline, il n’y a pas à dire il sait y faire avec les demoiselles. Qu’est ce qui peut bien se passer dans la tête d’une poule ? Le trio infernal étudie le volatile sous toutes les coutures et se lance dans une analyse éthologique de la bête. SVP et la Sétoise racontent alors l’achat de Marceline à la Goutte d’Or et de leur rencontre avec un dindon.

    Yann d’Avon entre en piste et visiblement entre SVP et lui, il y a une affaire de trou du cul, dont nous apprendrons le fin mot de l’histoire. SVP et la Sétoise sont très maternelles vis-à-vis de Marceline, elles l’empêchent de se cogner, lui donnent à manger, la font dormir dans une baignoire, bref deux vrai mères poules. Puis sans que Maurice n’y comprenne rien, à vrai dire moi non plus, on parle de chanteuses de djeunes dans l’émission. Est-ce parce que celles-ci ont un QI de poule ?

    Vous savez ce que c’est, Mélodie du Perreux est une amoureuse de la nature, elle aime les sorties en forêt, profiter du grand air sur son plaid, alors forcément une poule dans le studio ça l’attire. Comme nous tous elle est ravie d’entendre à nouveau la Sétoise et SVP. Mélodie veut toujours faire instit car cela lui permettra d’avoir ses mercredis, ses week-ends et toutes les vacances scolaires pour travailler la musique. Mais la gentille Mélodie est prise à partie par Yann pour la dispute de fin d’émission sous les yeux de l’arbitre Alphé.

    Quel est le défi envoyé par Michel du Team 6ème Avenue à Maurice ? SVP et la Sétoise vont-elles revenir un jour ? Et que fait Maurice le dimanche après-midi au Parc de Saint Cloud ? Vous le saurez en écoutant ce nouvel épisode de Maurice C’Est La Nuit.

    2,00 €
  • 2012-02-07 - St Georges Tavern

    2,00 €
  • 2012-02-06 - St Georges Tavern

    Je vais me répétiter.

     

    Lundi 6 Février 2012. Vingt-cinquième émission de l’année.

     

    Dans cet épisode, Maurice démarre par un monologue sur la future usine Renault. 18000 emplois seront créés, c’est super quand on parle sans cesse de réindustrialisation de la France. Sauf que l’usine sera à Tanger. Céline de Paris appelle pour proclamer les résultats du concours organisé par le salon Le-Radio. Il faut sortir la calculette pour savoir si oui ou non Maurice Radio Libre est en tête. Mais le règlement est quelque peu nébuleux, donc il faudra attendre l’énoncé du verdict le lendemain à 17 heures. Maurice en profite pour nous raconter sa visite du salon, et bien sûr de la fille fantastique qu’il a rencontrée là bas.

    On s’interroge sur les causes de la mort de Christian Blachas, puis, sans transition, Maurice évoque son gigot du week-end. Et c’est parti pour les recettes de la soirée. Après la bouffe Maurice enquille sur un autre de ses thèmes favoris : les voyages. Il conseille vivement l’Espagne à Céline. Sur ce, Bérangère de Perpignan appelle pour réagir. Elle veut s’expatrier pour aller vivre de l’autre côté de la Méditerranée, au Maroc par exemple, un endroit où elle a déjà vécu trois mois. Maurice la met alors en garde à propos de la différence qu’il y a entre être en vacances à un endroit et y vivre.

    Et puis, alors qu’on ne s’y attendait pas, et sans doute ne l’espérions nous pas davantage, Jean de Paris débarque dans notre feuilleton favori. L’incroyable Jean de Paris devrais-je dire. Il vient souhaiter une bonne année à Maurice. Le 6 février. Normal. Il devait être très occupé pour avoir manqué le rendez vous des vœux. Il appelle juste pour écouter Bérangère et Céline. Néanmoins il se passe des choses en bas de chez Jean, mais difficile de comprendre quoi. Sachez juste que Jean en a marre des machins. Puis, très inspiré comme d’habitude, Jean nous dévoile grâce à la philosophie et à la religion, la nature des relations homme-femme. Tout part d’Adam et Eve, selon lui.

    Maurice veut savoir quand notre Van Damme du pauvre a fait du cul pour la dernière fois. 3 jours selon les organisateurs, 3 ans selon la Police. Jean aime les femmes qui trainent, parce que les femmes qui trainent ne sont pas des machins. Ok donc machin est le mot clé de la soirée. Jean trouve Bérangère et Céline gonflantes. Il tente de s’expliquer. Ouvrez vos cahiers, prenez un stylo. C’est pas parce que machin gonzesse ceci cela qu’il faut croire qu’on est totalement idiot. C’est clair non ?

    Voilà on sait maintenant pourquoi Jean est très occupé : il se prostitue 5 soirs par semaine dans des clubs. Il y aurait donc des femmes prêtes à payer 500 € pour coucher avec lui. Maurice essaie de comprendre comment ça fonctionne, mais comprendre Jean ce n’est pas simple. Les clientes de Jean ont besoin d’un coup de machin (Jean n’est pas le grand Schtroumpf mais le grand machin), et elles l’appellent. Sur le chat toutes les filles rappliquent pour savoir où Jean exerce ses talents. A la Saint George Tavern répond le Grand Machin. Je ne vous cache pas que tout à coup j’ai comme un doute sur la véracité de ses dires. Céline se propose d’ailleurs de faire un reportage vidéo sur Jean. Gardez moi une copie du DVD s’il vous plaît !

    Les capacités orales de Jean commencent à baisser très sérieusement, si tant est que cela soit possible, et dans un dernier effort, propose de faire un film avec Maurice sur ce qu’il sait faire. A la lumière des informations que Jean a révélées ce soir, Maurice est légitimement très inquiet.

    Lucille du Chesnay intervient en toute fin d’émission pour réagir au propos de notre séducteur professionnel et s’instaure un débat entre les filles et Maurice sur le concept de l’argent dans le sexe.

    Mais que fait Lucille dans les clubs libertins ? Et pour quoi faire Jean a besoin d’un homme plus puissant ? Vous le saurez en écoutant ce nouvel épisode de Maurice C’Est La Nuit.

    2,00 €
  • 2012-02-03 - St Georges Tavern

    2,00 €
  • 2012-02-02 - St Georges Tavern

    2,00 €
  • 2012-02-01 - St Georges Tavern

    Passe la seconde

     

    Mercredi 1er février 2012. Vingt-deuxième émission de l’année.

     

    Dans cet épisode Maurice reste seul en début d’émission pour répondre à ceux qui remettent en question sa programmation musicale. Katy Perry ? Et alors, Another One Bites The Dust c’est rock peut être ?

    Puis arrivent Alphé de Santiago et Yann d’Avon pour leur numéro de duettistes habituel. Petit point sur le trophée de la webradio de l’année : Maurice Radio Libre est toujours en tête mais il ne faut pas relâcher son effort, et puis évocation du partenariat avec Le Passage Du Désir. La Saint Valentin approche à grand pas.

    On change complètement d’univers grâce à Alphé qui veut parler de la hausse du prix des péages. Maurice boycotte les autoroutes pour leur préférer les nationales. Question d’ambiance. Sur ce, Maurice évoque un bon souvenir dans un restaurant de bord de route, et envisage de se payer une R5. Par le biais d’associations d’idées (une nouvelle crêperie Rue du Faubourg Montmartre, la Chandeleur, François Hollande enfariné, Maurice et son tablier Alain Ducasse), on en arrive à faire l’inventaire des placards de Yann. Maurice l’envoie en mission pour aller chercher les ingrédients qu’il manque. Ce soir Yann va faire la cuisine en direct de chez lui sous les ordres du chef Maurice.

    Antonella de Chalons en Champagne interpelle Maurice au sujet du mélange sauce tomate – saumon et crevettes. S’engage alors un débat culinaire entre les intervenants. Tout est une question de philosophie. Yann est revenu de vadrouille et se met en action derrière ses fourneaux. Au menu ce soir riz saumon crevettes. Maurice donne ses instructions et Yann s’exécute de bonne grâce. Résultat final : bonne note de présentation et apparemment Yann trouve ça très bon.

    Jérôme de Vannes vient à son tour dans l’émission pour dévoiler un petit truc concernant la cuisson du riz. Vous connaissiez le coup de la phalange ? Et quel conseil Maurice va-t-il donner à Yann pour monter son bar à la maison ? Vous le saurez en écoutant ce nouvel épisode de Maurice C’Est La Nuit.

    2,00 €
Résultats 1 - 19 sur 19.